EQUIMETH : d’une idée de la Réserve de biosphère au gaz naturel pour 4000 foyers

L’unité de méthanisation d’EQUIMETH est le 1er site en injection en Ile-de-France spécialisé dans la valorisation et le traitement des biodéchets

Située en Île-de-France, EQUIMETH est une avancée majeure dans la valorisation et le traitement des biodéchets. Première unité de méthanisation territoriale dans la région à injecter du biométhane dans le réseau de gaz naturel, EQUIMETH se distingue par son approche innovante et territoriale.

Un programme exemplaire du programme MAB de l’UNESCO : de la Réserve de biosphère à l’industrialisation

Initié en 2008 par la Réserve de Biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais et l’école des Mines de Fontainebleau puis soutenu par la Communauté de Communes de Moret-Seine-et-Loing, ce projet a été repris par CVE en 2017 puis mis en service en 2021. L’idée initiale était de valoriser la biomasse équine très présente sur le territoire, d’où le nom retenu d’EQUIMETH.

Valoriser localement les biodéchets franciliens

En France, les biodéchets représentent un tiers des déchets résiduels des ménages. Ces déchets sont polluants lorsqu’ils sont mis en décharge ou incinérés. Avec l’unité de méthanisation EQUIMETH, l’objectif est d’optimiser ces ressources naturelles présentes sur le territoire, à travers la valorisation locale des déchets. En effet, la présence en Ile-de-France d’importants volumes de matières organiques de diverses provenances (agriculture, industrie agroalimentaire…) et la qualité des infrastructures de transports sont des facteurs favorables au développement de la méthanisation dans la région francilienne.

EQUIMETH, c’est jusqu’à 25 000 tonnes de matières organiques valorisées par an, provenant principalement d’un rayon de 60 km autour de l’unité.

L’unité de méthanisation EQUIMETH intègre : 25 % de déchets industriels, 50 % de déchets des collectivités et 25 % de co-produits agricoles.

Une réponse aux obligations réglementaires

Depuis le 1er janvier 2016, les grands producteurs de biodéchets doivent trier à la source et valoriser leurs déchets organiques. Depuis le 1er janvier 2024, cette réglementation s’est étendue à tous les producteurs de déchets – particuliers et professionnels – sans restriction de volume. EQUIMETH démontre ainsi que la méthanisation est une solution efficace et durable.

Un projet au service du territoire francilien

Certifiée ISO 9 001 pour la qualité et ISO 14 001 pour l’environnement, et labellisée Qualimétha®, l’unité EQUIMETH traite les biodéchets dans un rayon de 60 km. Elle produit du biométhane injecté dans le réseau local géré par GRDF, fournissant 15 % de la consommation en gaz des communes avoisinantes, dont Moret-Loing-et-Orvanne, Saint-Mammès, Thomery, Champagne-sur-Seine, Avon et Fontainebleau. Le digestat, un engrais organique issu du processus, est utilisé pour enrichir les sols, en partenariat avec 20 agriculteurs.

Innovation : valoriser du CO2 biogénique de méthanisation auprès de l’industrie agroalimentaire française 

Le projet COLOCAL repose sur la création de boucles locales de valorisation en circuit court du CO2 biogénique (bioCO2) issu de deux sites de méthanisation existants dont EQUIMETH. Le projet vise à prouver la possibilité technique de valoriser un CO2 de qualité alimentaire, réduire la dépendance de l’industrie agroalimentaire française à des ressources gazières extra européennes, favoriser le développement d’une dynamique territoriale de long terme avec comme perspective la création d’un label « BioCO 2 » à destination de l’industrie agroalimentaire, et d’éviter l’émission de plus 5 000 t CO2 par an et par site de production. 

Ainsi, EQUIMETH est bien plus qu’une unité de méthanisation ; c’est un modèle d’innovation durable et de coopération territoriale. À travers ce projet, dans l’esprit du programme MAB, ce projet aujourd’hui exploité par CVE montre la voie pour d’autres territoires en quête d’autonomie énergétique et de solutions écologiques.

EQUIMETH en quelques chiffres clés

  • 25 GWh production d’énergie / an
  • 250 Nm3 débit biométhane/h
  • 4 000 foyers (équivalent de la consommation en gaz de 4000 foyers)
  • 25 000 tonnes de matières organiques valorisées/an
  • 1 300 ha sols agricoles fertilisés par l’amendement organique / an
  • 5 000 tonnes d‘émissions de gaz à effet de serre par an, soit les émissions annuelles moyennes de : 3 000 véhicules légers parcourant 15 000 km/an et 37 poids-lourds parcourant 100 000 km/an

 

Pour en savoir plus sur EQUIMETH : le site de l’unité de méthanisation

Pour en savoir plus sur l’entreprise à mission CVE : le site de l’entreprise 

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Ces cookies nous permettent de compter les visites et les sources de trafic, donc nous pouvons mesurer et améliorer les performances de notre site.

Nous suivons les informations utilisateur anonymisées pour améliorer notre site Web.

  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services